Les projets de la structure

Projet éducatif, projet pédagogique, projet d’activité… Le terme de " projet " est récurrent dans les accueils de vacances et de loisirs. Mais si ces termes sont souvent employés, savons-nous exactement ce qu’ils signifient ? Mettons-nous tous la même chose derrière ? Pas si sûr… Alors, commençons par les définir :

 

 

Un projet, qu’est-ce que c’est ?

Un projet, c’est " ce que l’on se propose de faire " nous dit le dictionnaire.

Pas très explicite. Pourtant deux mots sont à relever.

Tout d’abord " faire ". On se situe au niveau de l’agir, de l’action. Faire un projet, ce n’est pas discuter en l’air, mais prévoir quelques choses que l’on va réaliser.

Ensuite, " se propose ". On voit bien qu’il s’agit donc d’un acte intentionnel, réfléchi, pensé à l’avance ; à l’opposé du réactionnel, de l’immédiateté.

 

Ainsi, faire un projet, c’est décider ce que l’on va faire, pourquoi le faire et comment le faire.

 

A quoi sert un projet ?

Tout d’abord, à se mettre d’accord entre l’organisateur, le directeur, l’équipe de direction, les animateurs… L’intérêt d’un projet écrit, c’est qu’il oblige à la clarification. Mais encore faut-il ne pas rester dans le vague, de préciser les termes qu’on emploi. Par exemple, personne n’écrira qu’il est contre l’autonomie de l’enfant. Mais tout le monde ne met pas la même chose derrière ce mot. Cela veut-il dire que l’enfant peut faire ce qu’il veut ? Qu’il peut décider librement des activités ? Ou n’aura-t-il le choix que parmi celles proposées par les animateurs (voire le directeur ou l’organisateur) ? Les enfants participeront-ils à l’élaboration des règles de vie ou devront-ils appliquer celles qui leur auront été présenté en début de séjour ?

Le projet va être utilisé pendant la préparation du séjour. Il sera la référence commune à l’équipe qui devra s’appuyer dessus pour prévoir et organiser les différents moments de la vie du centre.

Pendant le séjour, il sera également utile, pour faire le point du travail de l’équipe, vérifier qu’il n’y a pas d’écart important entre ce que l’équipe avait prévu de faire et ce qui se passe sur le terrain. Chacun devra pouvoir le consulter régulièrement.

Mais, il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit que d’un outils et certainement pas d’une " bible ", d’une " parole révélée ". Des réajustements seront sans aucun doute nécessaires en cours de séjour, sans perdre de vue les objectifs définis au départ. Pour prendre une image, le projet sert alors de balise afin de naviguer dans la bonne direction sans se perdre dans le brouillard…

Enfin, le projet sera utile pour permettre à l’équipe d’évaluer son action, que ce soit pendant le séjour ou après. Il permettra alors de vérifier si les moyens mis en place étaient les mieux pour tendre vers les objectifs fixés.

 

Maintenant que nous avons défini ce qu’était un projet et à quoi il sert, faisons un tour d’horizon des différents projets que nous pouvons rencontrer en accueil de loisirs.

 

Le projet éducatif :

Il est élaboré par l’organisateur : une municipalité, une association, un comité d’entreprise. Il présentera ses finalités éducatives, c’est à dire ce qu’il souhaite concernant l’accueil et l’éducation des enfants, ou d’une façon générale du public accueilli. Il développera ses conceptions éducatives et politiques.

Il précisera quel(s) type(s) d’accueil ils compte mettre en place et avec quels moyens.

Le projet éducatif va concerner l’ensemble des séjours organisés. Il est généralement rédigé pour plusieurs années.

 

Le projet pédagogique :

Ce document sera rédigé par le directeur et l’équipe d’animation du séjour. Il définira les objectifs spécifiques à ce séjour, en lien avec le projet éducatif. Et pour atteindre ces objectifs, il précisera quels moyens l’équipe se donnera : organisation des différents moments de la journée, aménagement de l’espace, travail de l’équipe (ou plutôt des équipes : équipe de direction, équipe technique, équipe(s) d’animation), relation avec les familles…

A la différence du projet éducatif, unepartier de ce projet évolue et est modifié en fonction des différents séjours et activités.

 

Le projet d’animation :

Cette fois-ci, c’est l’équipe d’encadrement (les animateurs aidés par le directeur) qui va l’élaboré. Il s’agit de traduire les objectifs et les moyens généraux en une organisation concrète, opérationnelle.

Le projet de fonctionnement sera spécifique à un séjour, voire même à un groupe d’âge si le centre de vacances et de loisirs comprend plusieurs groupe.

 

Ces projets ont-ils un lien entre eux ?

Oui, sinon on constaterait un " grand écart " entre le discours, les intentions et ce qui se passe sur le terrain.

 

Faire un projet, est-ce obligatoire ?

Seule la réglementation des accueils de loisirs fait référence explicitement au projet. Ainsi, l’arrêté du 20 mars 1984 précise :

" Art. 12 : Pour être habilités, les Accueils de Loisirs Sans Hébergement doivent répondre aux conditions suivantes :

1. existence d’un projet éducatif présentant :

  • les objectifs éducatifs visés ;
  • les modalités générales de fonctionnement du centre ;
  • les activités possibles réalisables qui pourraient être proposées aux enfants ;

(…)

Art. 13 : Le projet éducatif est défini en accord entre l’organisateur et le responsable du Centre de Loisirs et autant que possible avec la participation des parents.

Les projets pédagogiques tenant compte des souhaits et des besoins et des enfants et adolescents sont définis par les équipes d’animation, en référence au projet éducatif. Les parents seront tenus informés de la définition et de la mise en place de ces projets.

Chaque projet pédagogique doit apporter des précisions en ce qui concerne :

1. - les modalités d’accueil et de vie des enfants, éventuellement les conditions de transport ;

2. - l’utilisation d’installations et d’espaces ;

3. - l’organisation des activités ;

4. - la collaboration avec des intervenants extérieurs à l’équipe d’animation permanente qui ne peut en aucun cas être dégagée de ses responsabilités permanentes d’encadrement.

Toute modification importante du projet pédagogique initial doit être portée à la connaissance des partenaires concernés. "

 

En résumé :

 - Avec le projet on se situe dans "l’agir"

- Le projet éducatif développe les conceptions de l’organisateur

- Le projet pédagogique précise les objectifs du séjour et les moyens pour les atteindre

- Le projet d’animation est élaboré par l’équipe d’animation et corespond au "programme" du centre

- Le projet sert de référence commune à l’équipe d’encadrement

 

Voici donc le projet concernant l’Accueil de Loisirs Les Farfadets :

Projets educatif et pedagogique 2017 2018Projets educatif et pedagogique 2017 2018

 Mise à jour 17/10/2017

 (Attention, ce document peut ne pas s’ouvrir. Faites un clique droit sur le lien et "enregistrer la cible du lien sous...")

 

Pour aller plus loin...

Il me semble important d’expliquer comment l’on passe du projet pédagogique à celui d’animation, en d’autres termes des orientations "théoriques" à ce que l’on met en place sur le terrain.

 

Passer du projet pédagogique au projet d’animation, c’est définir très précisément l’organisation concrète des différents moments de la vie des enfants en accueil de loisirs.

Ce travail doit être réalisé par ceux qui vont être chargés de mettre en place la vie quotidienne, c’est à dire les animateurs, avec l’aide du directeur.

Dans le cas où l’accueil de loisirs reçoit un nombre important d’enfants réparti en plusieurs tranches d’âge, les animateurs de chaque groupe devront élaborer un projet d’animation spécifique. Il est en effet probable que chaque groupe ne fonctionne pas à l’identique (âge des enfants, espaces différents…), même si tous se référent au même projet pédagogique.

 

 

Pour élaborer le projet d’animation, les animateurs ont besoins d’informations concrètes : combien d’enfants va composer le groupe, quel sera leur âge, dans quels locaux sernos-nous, de quelle matériel ils pourront disposer… La possibilité pour l’équipe de venir sur le lieu du séjour lui permet de mieux s’approprier ces données essentielles. Dans le cas où une visite préalable ne serait pas possible, les animateurs doivent avoir à leur disposition des plans, des photos, une description la plus précise possible.

Si chaque groupe élabore son propre projet d’animation, une coordination entre les différents groupes est nécessaire, ne serait-ce pour l’utilisation d’espace commun (salle à manger, salle d’activités particulières…). Cette coordination pourra être assurée par l’équipe de direction.

Bien entendu, le projet d’animation devra s’inscrire dans le projet pédagogique. Il n’est pas concevable que les deux projets s’opposent !

Construire un projet d’animation consiste donc à traduire le projet pédagogique en une organisation concrète de l’accueil de loisirs, en répondant aux questions suivantes :

  • Qu’est que les enfants peuvent faire ?
  • Qu’est que les enfants doivent faire ?
  • Quel est le travail de l’animateur ?
  • Quelle organisation pratique l’équipe va mettre en place ?